f t g m
Copyright 2017 - Aéroclub Jean-Marie BONNAFE

La Fédération Française Aéronautique et Wingly annoncent leur coopération privilégiée

La Fédération Française Aéronautique et la plateforme de coavionnage Wingly annoncent la mise en place d’un partenariat privilégié pour promouvoir le partage de frais élargi dans les aéroclubs affiliés à la FFA.

En effet, le 22 juin 2017, le Conseil d’Etat a statué en faveur de l’activité de partage de frais lors de vols privés. Cette décision publique vient annuler une dérogation française prise en restriction du cadre européen lui, favorable à l’activité. Au-delà de l’aspect aéronautique, les aspects assuranciels et fiscaux, liés au statut associatif, devaient être pris en considération par la FFA afin de garantir aux aéroclubs fédéraux la faisabilité du partage de frais élargi en toute légalité.

La FFA dispose désormais du socle réglementaire idoine pour envisager la promotion de l’activité dans les aéroclubs fédéraux qui le souhaitent.

Dans ce cadre nouveau, la FFA a décidé de coopérer avec Wingly, la plateforme leader Européen du coavionnage, pour mettre à disposition des aéroclubs un dispositif adapté à leurs particularités associatives. Axé autour de deux piliers, ce dispositif devrait permettre d’éclaircir les zones d’ombre identifiées par la FFA dès l’émergence des plateformes internet de partage des vols :

-      Une validation des pilotes éligibles aux vols à partage de frais élargi par le président et le chef pilote de l’aéroclub. Cette validation ou “lâcher emport de passager élargi”, prendra en compte de critères basés essentiellement sur des facteurs humains. Elle permettra aux dirigeants des aéroclubs de valider les pilotes pouvant proposer des vols à frais partagés élargis.

-      Une licence «passionné» pour les passagers réservant des vols sur Wingly sur des avions des aéroclubs fédéraux. Cette licence permettra d’être en conformité des exigences imposées par le statut associatif de l’aéroclub.

 

C’est ainsi une solution solide et consensuelle qui sera présentée à la communauté des aéroclubs affiliés à la FFA pour promouvoir le partage de frais élargi d’ici les prochains mois pour les clubs qui le souhaitent. Il faut noter que le partage de frais élargi reposera sur un partage à part égale entre les occupants de l’appareil sur la base d’un tarif horaire propre à l’aéronef utilisé : le pilote participera donc aux frais à la même hauteur que les autres occupants de l’avion. Ce principe, pour rester dans le cadre français habituel, devrait rassurer les parties prenantes qui craignent des dérives.

Comme le note Jean-Luc Charron, Président de la FFA, “les clubs doivent pouvoir gérer leurs activités en fonction de leurs intérêts, de la sociologie de leurs adhérents, et de leur politique propre; et il est du devoir de la FFA de leur proposer des solutions pour combiner une ouverture aux opportunités du numérique et une adaptation à la spécificité de nos structures associatives. Ensuite c’est aux clubs de choisir la solution qui semble leur convenir le mieux.”